Des mots ou des images ?

jeudi 9 juillet 2009

Abar - Cher JFD , je ne sais pas si les autres partage mon avis , la photo a un charme exceptionnel, elle fait 50 % du pouvoir d’un article d’attirer
le lecteur, le fait d’insérer au sein de l’article une photos en relation
avec son contenu lui donne plus de force, plus de magie , je vous dis ça
car je vois que vous ne donner pas grand importance aux effets graphiques, pour moi les effets visuels sont d’une grande importance , je ne sais pas si j’ai tort ou j’ai raison !

JFD.- Merci cher Abar de votre courriel qui me fait grand plaisir : pour ce qui est de la publicité à donner au site Novum corpus, je commence à m’y
atteler et suis d’accord avec vous que les illustrations ont un pouvoir
attractif important.

Pour ce qui est du pouvoir des images, je suis d’accord avec vous que les images ont un pouvoir attractif puissant mais les images ont plusieurs inconvénients :
Le premier est que la tendance générale des images est de ne pas prêter
à discussion : on ne conteste pas ce qu’on a vu et l’image est presque une
preuve de vérité ! Les images, faut-il le rappeler, ne sont qu’une représentation de la réalité et autant le choix de l’image que sa présentation (couleur ou noir et blanc, cadrage etc ) est partie intégrante de l’information transmise. Demandez confirmation à Jean-christophe, peintre de ce coté "indiscutable"de l’image dont certains peintres excluent tous commentaires sous prétexte qu’un tableau ne parlant pas de lui-même ne mérite pas un commentaire pour le faire comprendre ! Or, on peut "orienter" le sens suggéré par une image ! Sans aller jusqu’à de la propagande consciemment orientée, les images que les sociétés occidentales recoivent par la télévision ou d’autres canaux de l’Afrique par exemple, sont très souvent misérabilistes. Enfants sous alimentés, scènes de guerre etc .Or, si l’Afrique - demandez le à Alain - a ses misères comme tous les continents, elle a nécessairement ses grandeurs ! Pourquoi nos médias sont-ils si parcimonieux des images de l’autre visage de l’ Afrique ?

Le second inconvénient vu du coté de celui qui veut s’exprimer avec des
images, est son ambiguïté vis à vis du sens qu’elles peuvent exprimer.
Demander encore à Jean-christophe la différence entre ce que LUI met de
sens dans ses tableaux ET ce que le public y met ! D’ailleurs, pour une
part, l’art (et l’artiste) vit de cette différence, en tous cas, elle fait
partie de sa relation à son public !

Or pour l’étude du processus créatif, il s’agit de communiquer un sens de
manière la plus précise possible : et dans ce but, à mon avis, les mots
sont, plus que les images, les meilleurs alliés de celui qui veut les
utiliser. Loin de moi, l’idée que les mots contrairement aux images sont
exempts d’ambiguïtés ou de possibilité de les utiliser à des fins de
tromperie ! Leur usage, malgré leur fidélité à celui qui veut s’exprimer
avec leur aide, présente l’inconvénient majeur d’exiger de la part des
lecteurs un effort de reconstruction du sens alors que l’image offre un
sens " sur un plateau " avec toutes les imperfections sus-nommées. Voilà
donc la raison pour laquelle, je pense ne pas trop sacrifier à la mode des
images ...au pouvoir, je suis d’accord avec vous, pourtant bien attractif
 !

Mots-clés : Communication humaine, mots, images