Nos ancêtres : de l’ Afrique à l’Asie ?

dimanche 12 juillet 2009

Dans une forêt de Birmanie un fragment de mâchoire vieux de 37 millions d’années de Ganlea megacanina présente une canine caractéristique des primates ( les Anthropoïdes) ayant évolué vers l’espèce Homo. Cette canine pourrait être la preuve d’une origine asiatique (et non plus africaine) de l’espèce humaine. Cette découverte de Jean-Jacques Jaeger, Université de Poitiers. accueillie avec suspicion par Marc Godinot (Museum d’Histoire Naturelle). Un commentateur de l’ article de Stéphane Foucart (Le Monde du 10 juillet ) souligne que les ancêtres africains datent de 10 millions d’années. La mâchoire trouvée appartiendrait donc à un ancêtre des ancêtres africains de l’homme.
Du point de vue de la créativité, cette découverte est un indice de "l’air du temps" de la Paléontologie, c’ est-à-dire des questions qui se posent aux chercheurs modernes. Mais cette anomalie constatée (trouver un fossile là où l’on ne l’attendait pas ) n’ est d’ailleurs qu’affaire d’interprétation d’indices extrèmement ténus amplifiés par la puissance des médias. Elle a pour effet de piquer au vif la curiosité des chercheurs.

Mots-clés : Anomalie, Air du temps, Paléontologie

Ecoutez Stéphane Ducrocq et Jean-Jacques Jaeger, Université de Poitiers.
dans un programme de Michel Brunet, titulaire de la Chaire de Paléontologie humaine au Collège de France.