Les neurones réagissent comme nos amis sur Facebook

mardi 18 janvier 2011

De la Nature à la Techno-nature

Les exemples sont nombreux où l’innovation provient d’une analogie avec la Nature : le Velcro a été breveté par George de Mestral qui, lors d’une promenade, avait observé comment les fleurs de bardane s’accrochaient aux poils de son chien ou à son pantalon. De plus, une innovation en provoque une autre comme les particules dans un liquide s’entrechoquent en un mouvement brownien. Ainsi, les découvertes sur la lumière d’I. Newton ou la théorie de W. Goethe sur la lumière ouvrent la voie à l’impressionnisme dès que la figuration n’est plus une fonction indispensable à la peinture dès que la photographie est mise au point. De son coté la lithographie perd peu à peu de son importance à peu près à la même époque.

Mais que se passe-t-il si la Nature devient Techno-nature par l’industrie humaine ?

Des neurones comme des amis sur Facebook

Des analogies fécondes naissent exactement dans les mêmes conditions : ainsi, le développement foudroyant des réseaux sociaux tels que Facebook a donné l’occasion à des neurologistes de Carnegie Mellon University d’observer non plus des aires anatomiques d’activité mais des neurones eux-mêmes groupés en réseau.

"Les neurones du Néocortex, déclare A Barth, réagissent comme nos amis sur Facebook. La plupart ne participent pas beaucoup sinon pas du tout. Mais un petit pourcentage met souvent ses pages à jour. Ces gens aiment se connecter à plus d’amis et puisqu’ils partagent plus d’information avec plus d’amis, ils recoivent également plus d’informations de leur réseau étendu qui contient d’autres participants actifs. " Ainsi les neurones sont aux réseaux ce que sont les amis sur Facebook.

Un marqueur rend visible les réseaux neuronaux

Pour visualiser l’activité d’un neurone, un marqueur fluorescent est injecté chez la souris. Comme l’amitié sur Facebook, la trace du marqueur peut être enregistrée. De cette manière, des enchevêtrements de neurones font apparaître les réseaux qui sont mis à contribution pour une fonction donnée. Grâce à ce procédé, des réseaux neuronaux visibles se sont substitués aux différentes aires fonctionnelles définies autrefois par leur anatomie (Aire de Broca, de Wernicke).

JPEG - 31.9 ko
Des réseaux neuronaux colorés
Les neurones de différentes couleurs héritées de leur parent met en évidence l’activité des réseaux neuronaux.
( Crédits : J. W. Lichtman/Washington University School of Medicine)

voir aussi