Un hybride entre le caoutchouc et le verre !

vendredi 18 novembre 2011

Alors que formes et fonctions de l’objet sont habituellement utilisées dans le processsus créatif pour engendrer la nouveauté, [1], un nouveau plastique aux propriétés hybrides a été mis mis au point par le Pr Ludwik Leibler [2]

JPEG - 82 ko
Echantillons de la nouvelle matière plastique
Mou comme le caoutchouc, moulable comme le plastique et malléable comme le verre ! ©CNRS Photothèque/ESPCI/Cyril Frésillon

Actuellement, les matières plastiques ne peuvent pas être chauffées ni refaçonnées une fois durcies, une propriété réservée notamment au verre, un composé minéral. Entre les molécules de matières plastiques, les ponts sont figés par la chaleur une fois pour toute. Il existe cependant une mobilité résiduelle habituellement imperceptible que l’équipe du Pr L Leibler a cherché à mettre à profit. Ils ont favorisé cette agitation thermique par l’adjonction d’acides gras et d’un catalyseur. Le nouveau plastique, contrairement aux résines epoxy, est ainsi malléable indéfiniment à la chaleur. De plus, il est susceptible de soudures exactement comme le verre !

Il réalise l’addition de 3 propriétés jusqu’alors inconnues dans le même produit :

(malléable à chaud )+ (insoluble) + ( soudable à chaud)

Préservant les liens entre ses atomes même sous l’action de la chaleur, une réorganisation de ses molécules (malléabilité) reste alors possible. Grâce à ce matériau les matières plastiques pourront être travaillées comme le verre.


[1comme dans le cas des chimères

[2Laboratoire Matière molle et chimie, à l’ESPCI (École supérieure de physique et de chimique de la ville de Paris/CNRS)