L’invention du casse noix controversée

jeudi 15 février 2007

Les chimpanzés de la forêt de Taï (Côte d’Ivoire) cassent des noix - on le sait- en frappant de grosses pierres sur des enclumes de bois.
Julio Mercader (université de Calgary, Canada) et Christophe Boesch (primatologue au Max Planck Institute à Leipzig, Allemagne) viennent de montrer que cette activité remonte, au moins, à 4 300 ans. Sur plus de deux cents générations, cette culture de chimpanzés aurait été inventée il y a bien plus longtemps, non par les ancêtres de l’homme moderne, mais par un groupe commun aux hominidés et aux chimpanzés.
Différents groupes de chimpanzés, à faible distance l’ un de l’ autre, privilégiant les pierres ou les branches pour attraper des termites, n’ utilisent pas les mêmes outils. Sabrina Krief du Muséum d’Histoire Naturelle, considère comme possible une transmission d’un savoir-faire de générations en générations à partir d’ un groupe mixte d’hominidés et de chimpanzés. Hélène Roche, du CNRS en revanche, rétorque que l’intervention des chimpanzés dans l’invention des premiers casse-noix serait une première dans le monde sauvage : à sa connaissance, des animaux modifiant un matériau dur à l’aide d’un percuteur n’ont jamais été observés.

Mots_clés : Préhistoire, Règne animal