L’estomac des termites amélioreront-ils les agro-carburants du futur ?

dimanche 25 novembre 2007

Andreas Brune, de l’institut Max-Planck pour la microbiologie terrestre (Marburg, Allemagne), signe un commentaire le numéro de Nature jeudi 22 novembre : "L’intestin des termites est minuscule mais fonctionne comme un bioréacteur d’une efficacité étonnante, écrit-il. (...) Le milieu microbien de l’intestin des termites pourrait théoriquement transformer une feuille de papier A4 en deux litres d’hydrogène."
L’ équipe de Falk Warnecke, ( Department of Energy Joint Genome Institute (DOE-JGI, Wallnut Creek, Californie) a étudié la décomposition de la cellulose par l’estomac des termites de l’espèce Nasutitermes.

Les scientifiques ont séquencé les micro-organismes de l’estomac de Nasutitermes de la jungle du Costa Rica. L’analyse du séquencage révèle que ces génomes appartiennent principalement à deux groupes de bactéries : les tréponèmes et les fibrobactères.

" Mais adapter ces découvertes à des processus de taille industrielle n’est pas chose aisée", reconnaît Edward Rubin, directeur du JGI.

Source : Le Monde du 22.11.2007



Toutes les brèves du site