Un instrument qui n’ a pas (encore) de nom !

dimanche 9 mars 2008

Rémi Dury, professeur de conservatoire à Corbeil-Essonnes rompt avec la musique électronique traditionnelle. Il a crée un instrument permettant à l’instrumentiste de choisir ses effets musicaux sur scène à la fois visuels et sonores. Il recevra son nom au prochain salon Musicora mais il est décrit comme un bâton de 60 cm de long contenant des composés électroniques. Il est une véritable innovation par rapport aux instruments habituels puisque tous les gestes de l’ instrumentiste en temps réel sont pris en compte pour la composition du morceau de musique. L’ ordinateur avait introduit les algorithmes et le temps différé dans la musique savante. L’ enregistrement du son précédait le concert alors qu’il suivait celui des instruments acoustiques. Au mieux, le corps du compositeur était impliqué sur quelques claviers des différents orgues ou synthétiseurs. Sa gestuelle fait désormais partie de ses moyens d’ expression.
Introduire cet instrument dans un orchestre, c’ est un peu renouveler la surprise offerte par Berlioz lorsqu’un saxophone a pris place dans l’orchestre classique.