A quoi sert l’espace ?

lundi 2 février 2009

L’espace comme la recherche fondamentale engloutit des sommes faramineuses des budgets étatiques sans que les retours sur investissements soient bien évidents pour tout un chacun. Cet argent est-il dépensé inutilement ? Non, si l’on considére les retombées - c’ est le cas de le dire, puisqu’il s’agit de l’espace - inattendues sur la santé humaine (qui, elle, n’a pas de prix).

Le projet "Artis" sur une idée du Prof P. Arbeille, combine espace et médecine sous la forme d’une analogie :

Bras robotique = bras d’un infirmier

et annonce une télé-échographie opérationnelle sous peu. Les spécialistes de l’échographie utilisent un bras robotique sur un patient

Patient ausculté par télé-échographie

comme les ingénieurs des agences spaciales utilisent un bras robotisé sur une station spaciale en orbite. On écrira alors :

Ingénieurs de l’espace = Experts en échographie

JPEG - 6.7 ko
Test d’un robot
Transfert de technologie de l’aérospaciale à la médecine.(Crédit CNES-ESA)

Une technologie de l’espace a été transférée à un domaine terrestre : la santé humaine. [1]

Mots-clés : Analogie, Transfert de technologie, Médecine, Echographie


[1La masse osseuse des astronautes en mission diminue en quantité et qualité comme les personnes âgées. Cela augmente le risque de fractures de telle sorte que la médecine spatiale développe des méthode de diagnostique transposable de l’espace à la santé sur terre. De même les séjours de longue durée comme lors d’une mission de trois ans vers Mars, expose les astronautes aux radiations spatiales cause de cataractes et d’autres problèmes : les méthodes développée pour l’espace pourront recevoir des applications terrestres



Toutes les brèves du site